Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/11/2008

Témoignages de quelques artistes

Après PAB des RIVIERES coulent sous les ponts...

Parfois, les bras appuyés sur les accoudoirs de son fauteuil, il croise les mains et penche un peu son front haut afin de vous écouter, comme son cousin...

Souvent il vous regarde avec attention puis soudain conclut avec humour un sujet de conversation qui s'attarde sur lui, sérieux et léger, comme son cousin...

Il fabrique de ces petits «Riens» qui prolifèrent malgré lui: des barques de papier qui flottent sur les Rivières suivent le fil de l'eau sans gouvernail et tracent l'histoire d'une filiation complice entre PAB et JPM.

Au commencement, il voulait juste préserver l'oeuvre poétique de Pierre-André BENOIT serrée dans des carnets ou dans de petits livres manuscrits inédits, alors il plia du papier d'Arches après l'avoir imprimé à domicile et contre colla en frontispice un dessin ou une gouache de PAB, il fit un colophon sans signature à 8 ou 12 exemplaires et appela ces premiers «livres-gardiens», des Rivières, du nom du village où PAB demeura: «on ne détruit pas un livre, n'est-ce pas, au moins ces poèmes resteront dans une bibliothèque!».

Témoignage de Patricia DUPUY

blanc noir.jpg

Pierre André BENOIT
Blanc noir
Rivières, 2006, en feuilles sous couverture (10 x 12.5 cm).
Edition originale du poème « Blanc noir » écrit à Alès le 9 juillet 1990, illustrée d’une gouache de PAB limitée à 6 ex.
240 EUROS





En 1993, au décès de Pierre André Benoit, le cousin héritera de Rivières et ne cessera de l'entretenir. Les donnations à la bibliothèque nationale laisseront quelques archives et surtout une suite importante de poèmes de PAB restés inédits.

Devant l'oeuvre dont il a la garde, notre fabricant ne tardera pas à se consacrer à la servir, à lui donner vie en choisissant les moyens artisanaux et le compagnonnage chers à PAB.

Après avoir vendu son affaire, il imprimera un à un les poèmes, le plus souvent à 12 exemplaires, faisant appel à des peintres et des poètes que PAB avait connus, recréant ainsi un courant d'échanges que la mort avait interrompu, toujours dans l'esprit du disparu, sans souci de publicité ou de profit.

Témoignage de Gaston PUEL

pab puel illumination.JPG

Gaston PUEL – Pierre André BENOIT
Illumination
Rivières, Veilhes, novembre 2006, en feuilles sous couverture (20 x 14 cm). Edition originale illustrée de 1 gouache en couleurs de Gaston Puel, limitée à 12 exemplaires sur Arches signés par l’artiste.
220 EUROS



Je suis allée à Rivières et ai découvert le travail secret de Jean Paul Martin, qui fabriquait de façon modeste des petits livres, avec des textes de PAB en tout petit nombre.

J'ai alors emporté 4 exemplaires de deux petits livres minuscules imprimés artisanalement par Jean-Paul pour les peindre.

L'aventure avait commencé. Il me faut évoquer là l'attention extrême portée par l'éditeur à ces petits livres, la découpe du papier, les formats trés différents, la respiration du texte, le fameux papier cristal qui protège le livre.

Tout cela m'a touchée.

Témoignage de Anne SLACIK

Slacik Ecrasement.JPG

Anne SLACIK – Pierre André BENOIT
Ecrasement
Rivières, Pompignan, mai 2007, en feuilles sous couverture peinte (9 x 9.5 cm). Edition originale illustrée de 8 peintures en couleurs de Anne Slacik, limitée à 12 exemplaires sur Arches signés par l’artiste.
300 EUROS